L’obésité est une maladie chronique qui exige un suivi à long terme. De plus en plus de personnes atteintes de surpoids ont recours à une chirurgie bariatrique. La gastrectomie en manchon ou sleeve gastrectomie, est une intervention de chirurgie bariatrique popularisée par les stars et qui consiste à enlever une partie de l’estomac, essentiellement la partie qui secrète l’hormone de l’appétit, afin de favoriser la perte de poids.

Cette technique ne cesse de prouver son efficacité depuis plusieurs années. Cependant, de récentes études américaines, parues dans le journal ‘surgery for obesity and related diseases’, accusent la sleeve gastrectomie d’un effet secondaire et pas des moindres : la réduction de moitié de la tolérance à l’alcool chez les femmes.

Les études ont démontré que cette opération accélère l’absorption de l’alcool et son passage dans la circulation sanguine. Ainsi, lorsque les patientes qui ont subi cette chirurgie, boivent 2 verres de boissons alcoolisées, le résultat est similaire à la consommation de 4 verres en temps habituel. Les femmes signalent des sensations plus intenses d’ivresse et les effets de l’alcool atteignent plus vite le cerveau, augmentant ainsi le risque de dépendance.

Cela dit, les chercheurs ne remettent en aucun cas en question l’efficacité de la chirurgie bariatrique dans le traitement de l’obésité et l’amélioration de la qualité de vie des personnes en surpoids. Ils appellent simplement les patientes concernées à être plus vigilantes et à réduire leur consommation d’alcool.

Ils estiment aussi nécessaire que les femmes aient recours à un dépistage de l’alcoolisme avant les interventions, que les groupes à haut risque soient avisés d’éliminer la consommation d’alcool après une sleeve et que les chirurgiens et professionnels de santé prennent le temps d’avertir les patients des conséquences que peut avoir leur consommation d’alcool sur leur santé après l’opération, notamment les risques d’addiction.