Si vous vous souvenez bien, il y a quelques années de cela, l’idée de perdre du poids semblait ridicule et absurde. On a même prétendu que cela pourrait même nuire à la santé et qu’il était préférable d’être bien en chair. Cette idée a été réfutée au début des années 2000 lorsqu’il a été démontré qu’un gain de poids de seulement 10 kg pouvait réduire le risque de diabète, de cardiopathie ischémique, d’hypertension, etc.

Aujourd’hui, nous savons avec certitude qu’une simple perte de 10 kg chez un patient obèse, réduit le risque de diabète de type 2 et peut assurer par conséquent, une nette amélioration de la santé du patient.

Mais tout le monde peut-il bénéficier d’une chirurgie de l’obésité ? Y a-t-il une limite d’âge pour la chirurgie bariatrique ? Jusqu’à récemment, 60 ans étaient considérés comme la limite d’âge pour une chirurgie de l’obésité. Les raisons principales étaient le risque de l’opération avec des méthodes chirurgicales lourdes et comment les patients seraient confrontés à la période postopératoire.

Au fil des ans, et grâce aux progrès de cette chirurgie, il a été démontré que les bénéfices de l’intervention amélioraient la qualité de vie des patients de plus de 60 ans, présentant des risques chirurgicaux peu nombreux et raisonnables.

60 ans ne sont plus la limite d’âge pour une sleeve

Actuellement, cette limite d’âge est supérieure à 65, et même 70 ans, tant que le patient est en bonne santé et que son problème de surpoids altère significativement sa qualité de vie, notamment les problèmes de mobilité graves, les problèmes métaboliques et même respiratoires.

Cependant, pour opérer sur des personnes égales ou supérieures à cette tranche d’âge, une étude préopératoire extrêmement détaillée doit être réalisée. Cette étude comprend une batterie de tests et bilans et notamment un test d’effort cardiopulmonaire, bien que ce dernier soit théoriquement une indication pour tous les patients

Chirurgie bariatrique chez les les seniors

En aucun cas, la chirurgie de sleeve à 65 ans implique un risque plus élevé chez les seniors. Cependant, à un âge avancé, il peut y avoir un taux d’échec plus important. L’opération nécessite de la maturité et une compréhension claire de la part du patient que la chirurgie n’est pas tout, mais qu’elle entraînera des changements dans son régime alimentaire pour le reste de sa vie.

Dans tous les cas, ce sera le chirurgien bariatrique, qui évaluera le cas du patient recommandera une chirurgie bariatrique ou une autre méthode alternative.

Les indications d’âge changent, tout comme elles ont changé dans d’autres types d’opérations, y compris les transplantations. L’amélioration de « l’âge biologique » et une plus longue espérance de vie nous amène à chercher la solution à des âges qui étaient inimaginables il y a quelques années.

Par conséquent, la chirurgie bariatrique laparoscopique, est beaucoup moins agressive. Elle peut être réalisée chez des patients plus âgés et offre une meilleure qualité de vie.