0033 (0)1 84 800 400 / 00 216 29 904 626 / 00 216 29 902 916 / Whatsapp (+216) 24 737 737 devis@anneau-gastrique-tunisie.com

L’obésité infantile est aujourd’hui une épidémie qui sévit le monde de jour en jour. Le problème de surpoids n’épargne pas les enfants, pire encore, ils deviennent plus vulnérables.

Selon l’OMS « l’obésité des enfants constitue l’un des plus grands défis pour la santé publique au 21e siècle », toujours selon elle, en 2016 le monde comptait plus de 41 millions d’enfants en surpoids.

La prévention de l’obésité infantile est un objectif indispensable pour le monde. Car, si elle n’est pas traitée à bas âge, demain ces enfants deviendront des adultes obèses, et donc vulnérables à d’autres maladies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, etc.

Avant de voir comment lutter contre l’obésité infantile, voyons d’abord ce que c’est, quelles sont ses causes et ses conséquences.

Qu’est-ce que l’obésité de l’enfant ?

Si l’obésité chez l’adulte est définie par indice de masse corporelle en sigle IMC, indépendamment du sexe et de l’âge, chez l’enfant, c’est un peu différent.

L’obésité qui est cette accumulation démesurée ou anormale de graisse au niveau du corps, chez l’enfant s’ajoute la notion du percentile ou centile de masse corporelle (pourcentage de graisse corporelle). La définition de l’obésité chez l’enfant dépendait cependant des pays. Ainsi, il fallait attendre l’an 2000 pour que IOTF (International Obesity TaskForce) donne une définition internationale à l’obésité de l’enfant.

L’obésité chez l’enfant se définit par ces différents éléments : le percentile de la masse corporelle, le sexe et l’âge de l’enfant.

Les causes de l’obésité infantile

Plusieurs facteurs sont à l’origine de l’obésité infantile. Il est largement admis que le déséquilibre énergétique (entre les calories consommées et celles dépensées) est la principale cause de l’obésité. À cela s’ajoute d’autre facteur : la sédentarité et ses activités comme la télévision, les ordinateurs… La consommation d’aliments riches en énergies, en sucre mais pauvres en vitamine, minéraux et d’autres nutriment ; le transport… sont là les différentes causes de l’obésité de l’enfant. Il faut aussi noter que l’obésité peut être un problème héréditaire.

Conséquences de l’obésité infantile

L’obésité chez l’enfant n’est pas sans conséquence. D’ailleurs, elle entraîne des problèmes sur le court et le long terme.

Le diabète de type 2, l’hypertension artérielle, des maladies cardiovasculaires se font rencontrer de plus en plus chez les jeunes à cause de l’obésité. À côté de cela, il faut ajouter l’apnée du sommeil, l’asthme, mais aussi le risque de trouble de comportement et bien d’autres.

Un enfant en surpoids ou obèse a plus de risque de devenir un adulte obèse morbide et aussi un risque de mortalité élevée.

Comment traiter l’obésité infantile ?

Les enfants n’appréhendent pas tout ce qui se passe près d’eux. Ainsi, le grand boulot est du côté des parents. Le défi parental consisterait à changer complètement les habitudes quotidiennes afin de permettre la perte de graisse et de réduire considérablement le développement de l’obésité chez l’enfant.

Alimentation

Connaître les aliments gras et énergétiques est idéal, ainsi minimiser ce genre d’aliment à la maison permettrait à l’enfant de ne plus trop accumuler de graisse.

Il faut aussi veiller sur la quantité de la nourriture, les grignotements, les boissons sucrées, et miser aussi les légumes, les fruits secs.

Les activités sportives

Commencer ou intensifier les activités sportives en famille est un excellent moyen pour permettre à l’enfant de perdre du poids mais aussi à lui inculquer un esprit sportif pour le long terme.

Minimiser le sédentarisme

Le sédentarisme favorise une balance énergétique positive (l’énergie consommée est supérieure à celle dépensée.).  Ainsi, initier les sorties à pieds, minimiser tous les éléments ayant un lien avec le sédentarisme comme la télévision, les consoles, DVD, ordinateurs est aussi un moyen de lutter contre l’obésité infantile

Ces éléments sont indispensables non seulement pour traiter l’obésité chez l’enfant, mais aussi à lutter contre elle.

Le coaching sur la confiance de soi, et sur le traitement des conflits lié à sa morphologie doit être aussi l’objet d’un challenge quotidien.